Sur la ligne de départ

Ça y est, le grand jour est arrivé ! Tout ce temps passé à imaginer ce moment, à préparer ce projet, à en rêver, et l’espérer, et il est là. J’y suis enfin. Maintenant il n’y à plus qu’à.

Merci à vous tous qui m’avez accompagné et soutenu jusqu’ici, ma chérie, ma famille, mes amis et tous les autres. Merci également à tous ceux qui étaient là samedi soir pour ma petite fête de départ, j’ai passé une très bonne soirée, grâce à vous. Note pour ma prochaine fête de départ en tour du monde: ne pas attendre trop tard pour faire un discours.

La sensation est étrange et bizarre, joie, appréhension, trac, envie et papillons dans l’estomac. J’ai connu des nuits où j’ai mieux dormi, je me doutais bien que ce serai le cas. Dernière douche chaude avant … on verra, petit déjeuner de champion, lavage de dents, je m’avance vers la ligne de départ.

Et là surprise, tout plein de copains sont venu prendre le café chez Pauline, qui part avec moi pour la première semaine, et où mon vélo m’attend. Un dernier coucou, un dernier bisou, et on s’élance sur les premiers coups de pédales.
image

Et maintenant, c’est parti !!

Making of: ce petit billet est posté de Bourgoin Jallieu, où nous pic niquons, depuis mon téléphone, pendant qu’il a encore du réseau.

4 réflexions au sujet de « Sur la ligne de départ »

  1. Super sexy au fait ! Je sais pas ce qu’en pense Isa mais Black & White* c’est in-dé-mo-dable.

    * Noir et Blanc

  2. Et bas, première étape et vous ne faite que 40 bornes avant de s’arrêter manger… c’est du propre ça !!! ;+)

    Elle t’accompagne jusqu’où la tite popo ?

    Biz et bon courage !!

Laisser un commentaire