Le poids des mots

Ma chérie Isabelle m’a offert un drapeau à faire signer par tous mes amis, ma famille, pour emmener des petits mots avec moi sur le parcours. Après avoir oublié de le faire signer à un certain nombre de personnes (par exemple mes frères et soeurs), il était fort rempli au moment du départ, de plein de petites attentions, encouragements, etc forts sympathiques.

Il faut croire cependant que vous l’ayez trop chargé d’émotion, regardez comme il penche. L’explication, est que le tissus, trop lourd pour la tige du drapeau, abîme la tige et sa fixation. L’ensemble ne rempli plus son rôle de visibilité.

Drapeau penché

Drapeau penché

C’est donc le coeur serré que je suis contraint de le renvoyer en France, pour utiliser à la place un petit bout de plastique ultra léger. L’emmener avec moi ne serait pas raisonnable, même si j’aimerai avoir le luxe de pouvoir m’alourdir indéfiniment.

Je garde bien sur avec moi vos petits mots, que j’ai tous en photos, vos encouragements et vos amours. Je tiens bien à vous dire que ce n’est pas un refus de vous emmener avec moi, une envie de vous oublier ou un adieu, c’est juste un drapeau trop lourd, qui ne rempli pas son office de drapeau. Je vous embrasse tous en passant, petit mot sur le drapeau ou pas petit mot sur le drapeau.

 

3 réflexions au sujet de « Le poids des mots »

  1. Pas grave du moment que tu gardes le klaxon 3 tons 🙂

    PS: et sinon, j’ai remarqué que les photos dans tes articles sont énormes, et je pense que le moment viendra où tu n’auras pas la connexion suffisante pour les uploader en l’état. Il faudrait peut-être que tu te trouves un petit outil pour les réduire avant upload 🙂

  2. On te pardonne!
    (mais c’est dommage ça aurait fait une bonne voile dans les parties venteuses…)

    la bise!

Laisser un commentaire