Venezia

Venise …

J’hésitais beaucoup à y venir. Une foule de touristes, une ville consacrée à son industrie touristique, un endroit pas vraiment pensé pour les vélos … mais tout de même, passer à coté de Venise sans y mettre les pieds, est-ce un sacrilège ?

J’ai donc finalement décidé d’y passer. Dormir la veille pas trop loin, pour arriver en fin de matinée sur les lieux …

Déjà pas moyen de faire les 5 derniers kilomètres autrement que sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute, il n’y a pas d’autre façon d’accéder à la presqu’île. Super, ça commence bien. J’arrive sur la place où se décharge les bus, les flots de touristes, hou que je n’aime pas ça. Mais le pire reste à venir:

Je pensais passer l’après midi sur place, me balader un peu et repartir. Mais avec un vélo à charge … je n’avais pas pensé aux milliers de marches sur tous les ponts qui parcourent la ville. Impossible en fauteuil roulant. Impossible avec un vélo.

Je me suis donc contenté d’un petit tour, et je suis reparti, bien content de quitter cet univers vitrifié pour les hordes de touristes venant acheter leur masque de carnaval pour prouver leur présence ici.

Désolé, les quelques images que j’ai sont sous forme vidéo, pour le moment je ne les de-rush pas.

3 réflexions au sujet de « Venezia »

  1. Venise, cette ville est pourtant si romantique, le dédale des ruelles, la pierre blanche la mer qui rentre dans la ville, l’absence de voiture et la foule multicolore et internationale… Dis, tu as acheté ton masque de carnaval??

    Tu ne pouvais pas prendre le train à Mestre pour aller tranquillou à Venise? Du coup je me demandais, tu as emporté un antivol pour pouvoir lâcher ton vélo de temps en temps et te promener à pieds? Bonne continuation en Slovénie !

Laisser un commentaire