Le code de la route en Bulgarie

1 – Les limitations de vitesses sont indicatives.
2 – Les lignes blanches, en pointillés ou en continu, sont indicatives.
3 – Les instructions sur les panneaux, par exemple interdiction de doubler car il n’y a pas de visibilité, sont indicatives.
4 – Les distances de sécurité, par exemple en largeur pour doubler, sont indicatives, et laissées à l’appréciation de celui qui double.
5 – L’état de la route ne change rien aux règles précédentes, on peut très bien zigzaguer à fond les ballons sur une petite route pleine de nids de poules, sans visibilité, alors qu’il y a d’autres voitures (et je ne parle pas des vélos).
6 – Le plus gros ou le mieux monté a toujours priorité. Par exemple sur une départementale, 2 fois 1 voie, un camion peut en doubler un autre alors qu’arrivent en face des voitures ou un vélo couché. Et merci le bas côté de ne pas avoir été un fossé. 2 fois.
6 – Les indications de distance, sur les panneaux comme sur les bornes kilométriques, sont indicatives. Exemple: Sofia, 316km. 5  km plus loin (je m’éloigne de Sofia), Sofia: 251km. De plus, les bornes kilométriques sur les bas cotés ne sont pas obligatoirement rangées dans le bon ordre. Km37, km49, km34, …

Heureusement j’ai pu prendre aussi des petites routes sans camions, et comme la Bulgarie n’est pas très densément peuplée en dehors de Sofia ça s’est plutôt bien passé. J’espère que ça ne sera pas trop souvent comme ça, même si d’autres pays auront certainement des codes de la route semblables.

5 réflexions au sujet de « Le code de la route en Bulgarie »

  1. Malheureusement, je pense que c’est seulement un début ! Ta descente de l’Indochine et de l’Indonésie risque d’être rude ! (et en plus, là, tu devras rouler à gauche! ;+)

    Bon courage et sois prudent !

  2. Hahahaaaaaa !
    (enfin je rigole du post, pas de la situation à laquelle je risque de goûter très bientôt, vivement!)

Laisser un commentaire