Money Money Money ..

Must be funny …

J’ai quitte l’€uro depuis la Slovénie. Depuis j’ai eu dans les mains des kouronnes croates, des dinars serbes, des levs bulgares, et maintenant des lires turques. A chaque fois je dois intégrer le taux de change pour la durée de mon séjour dans le pays. Ca rentre assez vite.

Les billets en Serbie, 110 dinars pour un euro, le plus gros billet est 1000 dinars, le plus petit 10 dinars. Ca donne des liasses et des liasses, qui ne valent pas grand chose.

 

Le cote moins simple du problème est de retirer le montant nécessaire pour tout le séjour en une seule fois, pour limiter les frais de transaction.

Un autre souci est de changer les sous qui me reste avant de passer la frontière du pays suivant. En effet, a mon grand étonnement, impossible de changer des sous d’un pays vers les sous d’un autre. A chaque fois il faut passer par l’euro (ou le dollar, le franc suisse, la livre britannique, au choix). Dans la dernière ville ou gros village avant la frontière, je dois faire mes derniers achats du jour, puis aller au bureau de change ou la banque, selon les fois, pour changer les sous qui me restent. Parfois je peux tout changer, parfois uniquement les billets, parfois ils n’ont que des billets en euros et me rendent la monnaie en monnaie locale, ça dépend des fois. Je dois ensuite dépenser les quelques piécettes qui me restent avant de passer la frontière, sinon c’est de l’argent perdu.

A la grande satisfaction des glaciers et cafés locaux !

Je trouve quand même bizarre de ne pas pouvoir changer des couronnes croates en Serbie, alors que les pays sont voisins. Et c’est valable pour toutes les frontières traversées jusqu’ici. Ils faut croire qu’ils n’ont pas confiance en la monnaie des autres pays. En tout cas l’€uro est vraiment bien pratique, mais j’ai encore un bout de chemin avant de revenir dans le coin.

 

 

Laisser un commentaire