Niš

Du 5 au 7 mai

Apres Belgrade, je suis descendu en direction de Niš. C’est sur cette route que j’ai été invité à manger 2 soirs de suite pour Paques puis la saint patron familiale(slava). C’est le dernier jour de route qui fut le plus dur, je ne suis fait tremper, quelque chose de bien. Pas de photo, l’appareil était bien rangé au sec, mais j’aurai quelques vidéos a vous montrer au retour.

Du 7 au 10 mai

 

Heureusement, une fois a Niš je fus accueilli et hébergé par Aurélie, directrice de l’institut français local. Chez elle j’ai pu sécher, faire une machine, réparer sa douche, et me balader/visiter la ville.

J’ai aussi rencontré d’autres professeurs de français de l’institut, dont Mathilde, qui m’ a invité a venir etre le sujet du participer au cours de conversation qu’elle donnait a ses étudiantes. Du coup, rdv fut pris pour le lendemain, histoire de continuer la conversation autour d’un verre, en français, et parler de la serbie, des voyages, du monde, .. bon j’étais persuadé d’avoir une photo de l’institut mais je ne la retrouve pas. En tout cas des moments très sympa.

Sinon Niš est une petite ville de province serbe, ou il fait plutôt bon vivre, et ou il n’y à pas grand chose à voir. La forteresse locale est en fait un grand parc, une des rares attraction touristiques est la tour des cranes, construite par les turcs pour rappeler aux serbes se qui arrivent quand ils essaient de se soulever. Elle servait également de message aux voyageurs en direction de la Turquie (Niš est sur une vieille route commerciale de l’empire romain) qu’ils étaient les bienvenus a condition de se tenir a carreau.

tour des cranes

Rien ne vaut une tour de cranes pour faire passer un message

 

Laisser un commentaire