Cliches turques

Fini les églises et les cloches pour donner l’heure, place aux mosquées et aux muezzin pour rythmer la journée. Il y en a vraiment partout, dans chaque village, plusieurs par ville. Je n’en ai pas encore visite, mais c’est prévu pour Istanbul.

Atatürk, fondateur de la Turquie actuelle, est partout. Dans les noms des rues, en statues, en drapeaux, sur les frontons des mairies …

Mustafa Kemal Atatürk

C’est un peu l’équivalent de De Gaule pour les français (pour l’aspect libération du pays), avec un peu de Napoléon (pour la création des institutions, les reformes, et la création du pays sous sa forme actuelle).

Le çay (the a la turque), est une institution ! Dans tous les villages, a toute heure, il y a du monde en train de boire un çay a l’ombre. C’est un the noir et sucre, servi bouillant, dans une petite tasse. Ca donne un coup de chaud, puis ca rafraîchi grâce a la sueur generee.

Un çay, a l’ombre sur une terrasse

 

 

 

J’ai recroise plusieurs tortues. La première était en Bulgarie mais c’était un épisode isole. La j’en ai croise sur les routes ou pendant des pauses. C’est la première fois que j’en vois à l’état sauvage, pas en captivité dans des zoo ou en animal domestique. Rien d’extraordinaire, elles rentrent la tete quand j’approche, se traînent a des vitesses tortuesques, et mâchonnent de l’herbe ou des végétaux.

 

Les toilettes a la turque du cyber café d’Edirne …

En fait tous les autres WC que j’ai croise étaient « classiques » et complètement propres, mais je n’ai pas résisté a la photo de celles ci pour le stéréotype.

Une réflexion au sujet de « Cliches turques »

Laisser un commentaire