En cargo de Baku à Aktau

Cet article, en dehors de raconter ma traversée, se veut un coup de main aux cyclotouristes qui comptent également faire ce chemin. A force de glaner les infos ça et la, j’ai rassemblé des infos assez complètes sur le fonctionnement de la traversée, au grand plaisir des autres cyclotouristes croisés a Baku. Pour la partie visas, je vous laisse consulter l’article poste par Benjamin et Anne.

Tout d’abord, ce n’est pas un ferry qui fait la liaison, mais des cargos qui font la liaison de fret, transportant des wagons ou des camions dans un sens ou dans l’autre. Ils tolèrent des passagers pour rentabiliser un peu plus le voyage, mais nous ne sommes clairement pas prioritaires.

De plus, les cargos n’ont absolument pas d’horaires. Ils arrivent quand ils arrivent et partent quand ils sont dechargés puis rechargés. S’il y a un cargo mais pas de fret, alors il n’y a pas de cargo. Si la cargaison transporte des produits chimiques, alors ils n’acceptent pas de passagers.

Il y a 2 ports a Baku, l’ancien et le nouveau, et un cargo peut partir de l’un comme de l’autre, ne pas se tromper en partant vers le port ! Chaque port a un bureau pour les tickets passagers (ticket office), dont les horaires d’ouverture sont mystérieux.

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
baku-aktau

chargement de la carte - veuillez patienter...

entree du vieux port: 40.376178, 49.865083
old port ticket office: 40.374487, 49.865611
entree du nouveau port (Roro port): 40.369162, 49.935268
Ticket office nouveau port: 40.362832, 49.934423
Migration office Aktau: 43.382070, 51.107310
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
entree du vieux port

entree du vieux port


 


Lat 40.376178


 


Lon 49.865083

marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
old port ticket office

old port ticket office


 


lat 40.374487


 


lon 49.865611

marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
entree du nouveau port (Roro port)

Entree du nouveau port (Roro Port)


lat 40.369162


lon 49.935268

marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Ticket office nouveau port

ticket office nouveau port


lat 40.362832


lon 49.934423

marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Migration office Aktau

Migration Office Aktau


lat 43.38207


lon 51.10731

Afin de savoir quand il y a un cargo qui fait la traversée, l’idée est d’appeler chaque matin la dite Vika (Вика, en russe), qui parle anglais et qui est responsable des tickets passagers pour les 2 ports, mais qui n’est pas forcement dans les ticket office, pour ma part je ne l’ai jamais rencontrée. Mettre son numéro sur internet serait peut être une mauvaise idee (si elle change de numéro ça ne servira a rien). Je vais donc utiliser la bonne vieille ruse des départements français:

009-Val de Marne-Meuse-Drome-Hautes Pyrenees-Mayenne-Meurthe et Moselle

Pour les non francophones, vous pouvez me demander le numéro, mais le délai de réponse n’est pas garanti. Ou vous aider avec ca.

Il faut donc appeler Vika chaque matin, et lui demander si un cargo est prévu dans la journée. Ne pas oublier de préciser si vous avez un vélo, un véhicule ou autre. Et de demander de quel port le bateau part.

Le ticket coûte 90manats, le vélo est gratuit, la moto 20 de plus.

Et si un bateau est prévu, alors seulement vous pouvez venir acheter un ticket, dans le ticket office du bon port. Apres ca, la douane, l’attente du chargement du bateau, et enfin peut être vous pourrez monter a bord. Ou attendre encore un peu.

Une fois a bord, il faudra à nouveau faire preuve de beaucoup de patience. Le bateau ne partira pas forcement de suite. Si du mauvais temps est prévu, il attendra a l’ancre au large de Baku, que la météo soit plus clémente, avant de traverser la Caspienne (2 jours a 30 km de Baku dans mon cas). Idem, arrive au large d’Aktau, il faudra attendre qu’il y ait de la place au port pour pouvoir accoster. Puis que la douane inspecte le bateau, puis les passeports, avant de pouvoir descendre du bateau.

Beaucoup de patience au total, mais si on s’y attend, et qu’on a de quoi s’occuper, le trajet est plutôt agréable. Pour ma part beaucoup de lecture et de repos, un peu de couture .. Des français d’un voyage précédent ont décoré le sommier des lits superposés.

Ne pas oublier d’emmener de la nourriture pour le voyage, car les repas a bord ne sont absolument pas top. De la nourriture russe de marin, soupe, salade de haricots rouges, riz, pâtes, … pour un prix raisonnable (3manats) mais tout de même. Pas top.

Une fois débarqué a Aktau, douane et tout passés, ca y est, vous êtes au Kazakhstan. Le mieux est d’essayer de changer les manats azeri restant au port, car les banques ne les changent pas. Essayer de trouver des routiers qui attendent pour faire la traversée dans l’autre sens, et négocier le taux de change. Il y a un petit resto routier ou les chauffeurts tuent le temps au backgammon sur la droite avant la sortie du port. D’autres ont réussi a trouver un azeri en ville, mais il a pris une commission bien plus généreuse que celle des routiers.

L’étape suivante est de s’enregistrer a l’immigration (dans les 5 jours suivant l’entrée dans le pays) sous peine de devenir clandestin au Kazakhstan (au mieux une belle amende a la sortie du pays). Le bureau est situé en ville, et est ouvert en semaine aux horaires de bureau. On est sensé donner une adresse, mais donner le nom d’un hôtel suffit ici. Dans d’autres villes au Kazakhstan les officiers appelent l’hotel pour vérifier, pas ici. Si jamais c’était le cas, avoir un bobard de prêt.

Je suis venu directement a l’immigration avant d’aller a l’hôtel, j’avais réservé par email mais n’ai jamais reçu confirmation. par exemple.

Une fois que vous avez vos 2 tampons sur le formulaire, c’est tout bon, vous pouvez continuer vos aventures !

2 réflexions au sujet de « En cargo de Baku à Aktau »

  1. Merci Pol pour ces infos qui nous serons utiles dans quelques mois.
    Bonne route avec plein de nouvelles aventures à nous faire partager.
    Renaud

Laisser un commentaire