Issyk Kul

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
yssykkul

chargement de la carte - veuillez patienter...

yssykkul: 43.020714, 76.552734

Apres avoir déposé ma demande de visa chinois, j’ai 10 jours de libre avant de pouvoir revenir chercher mon passeport. J’en profite pour aller faire le tour du 2eme plus grand lac salin du monde, Issyk Kul. Les orthographes en latiniques varient Yssik Kol, Issik Kul, … l’original est Ысык-Көл. Et la prononciation Issi Kul.

Aucun français à Bishkek n’a réussi à faire un jeu de mot valable avec le nom du lac. J’ai dit valable. Les commentaires sont ouverts si vous pensez être bon.

Le lac est à 1650m d’altitude (Bishkek est à 800m), entouré de sommets enneigés, c’est un bon objectif de balade pour reprendre le vélo après près de 4 semaines sans pédaler, depuis mon arrivée a Baku. Au programme donc, 2 jours et 200km pour rejoindre le lac, 4 jours et 550km pour faire le tour, plus un jour de pause sur la plage (et parce qu’il pleut), puis retour a Bishkek.

Baignades dans une eau pas si froide, des chevaux sauvages, un dromadaire et son bébé (impossible de savoir ce qu’ils faisaient la), de la pluie et du soleil tous les jours, des paysages de montagne, de mer, de canyons, ..

Le reste des photos est dans la galerie.

J’ai rencontré sur la route vers le lac un couple de Hollandais a vélo qui partaient vers le Kazakhstan. On a fait des bouts de chemins ensemble et on s’est dépassés et rattrapés plusieurs fois les 3 premiers jours. Je croise aussi rapidement un belge, sur les routes en vélo depuis 22ans (!). Et vers la fin c’est 2 freres français qui passent leurs vacances de 3 semaines en vélo au Kirghizstan que je rencontre.

Il n’y a eu que la pluie pour que la réussite ne soit pas totale. La dernière averse était en Turquie il y a plus d’un mois et demi. C’etait sympa de retrouver la pluie pendant les 3 premieres minutes. Le reste du premier orage était en trop. Les autres jours aussi. J’ai même du pédaler une journée en tongs pour que mes chaussures finissent de sécher de la veille. Résultat, comme c’était la première fois, coups de soleils massifs sur les 2 pieds et chevilles. Pourtant j’avais mis de la crème solaire comme d’habitude. En oubliant les pieds …

J’etais très content de pouvoir rouler à nouveau. Le vélo va bien, le bonhomme aussi et le rythme revient. Faire 900km en 8 jours m’a permis de vérifier que tout allait bien. En bonus, des paysages et un cadre grandiose pour la balade.

Laisser un commentaire