30h a kashgar

Apres avoir passé les frontières et parcouru une grosse centaine de kilomètres je campe a 30km de Kashgar. J’arrive en ville le lendemain en début de matinée. Kashgar est la ville la plus à l’Ouest de la Chine. Nous sommes dans le Xinjang, pays ouïgour, a majorité musulmane. La ville ressemble par certains cotés aux villes d’Afrique du Nord. Mais Par beaucoup d’autres cotés on est bien en Chine.

Direction l’auberge de jeunesse pour obtenir des informations sur la situation politique de la région, et la possibilité pour un étranger de traverser la région en toute sécurité. Aucun souci me dit-on, premièrement les troubles sont terminés, deuxièmement ce n’est pas sur ta route. Ensuite direction le magasin de livres pour trouver un atlas routier chinois. En chinois. Le plus dur étant de trouver le bon rayon dans le magasin, tout étant écrit en chinois ou en arabe (l’ouïgour s’écrit en arabe). Ensuite faire bien attention de choisir un atlas récent (le modèle 2007, toujours en rayon, n’est plus vraiment d’actualité).

Je retrouve à l’hostel un japonais rencontré la veille dans le taxi a travers le no mans land et un allemand rencontré a Bishkek 2 semaines plus tot. Pour le repas du soir direction le marché de nuit. Au menu plein de stands qui proposent un peu de tout, il suffit de faire son choix. Poisson et viandes grillés ou frits, soupes, brochettes, c’est ma première rencontre avec la nourriture chinoise, et c’est cool. Il y a plein de trucs a goûter, pas mal de choses non identifiées (brochettes d’espèces d’algues/éponges bizarres qui trempent dans du bouillon, galettes remplies de je ne sais quoi), ça ne coûte quasiment rien, et c’est bonheur. 

 

Pas de bol le reste du Xinjang sera bien plus monotone gastronomiquement parlant, mais chut, je ne le sais pas encore.

Laisser un commentaire