Montagnes kirgizes

Pour rejoindre la frontière chinoise, il y a un peu de montagne au programme. Ca tombe bien, depuis les Alpes et la première semaine du voyage, il n’y avait pas vraiment eu de grimpette. Mais la on parle d’un autre niveau comparé aux Alpes, étant passé par un col relativement bas pour rejoindre l’Italie.

Osh se trouve environ a 1000m d’altitude. Il y a d’abord un petit col a 2700m avant de redescendre a 1600m, puis ça monte doucement pendant 100km jusqu’a 2800m. Ensuite, 8km de lacets  pour atteindre  3600m, soit environ 10%. Arrivé en haut ca redescend pendant 3km, puis surprise, c’est un double col, il faut remonter a 3700m. La descente qui suit est presque frustrante, puisqu’elle ne descend que de 600m pour rejoindre Sari Tash et une vallée a plus de 3000m d’altitude. 

Ensuite, il n’y a plus qu’a suivre la vallée, ou presque car la route remonte a 3700m pour une raison qui m’échappe. Il y avait peut être un excédent de budget sur la construction alors les ouvriers ont prolongé le plaisir ?

Tout ça donne de tres belles images, mais pfiou, j’en ai **** des ronds de chapeaux. Pas de mal des montagnes, mais on sent bien que l’oxygène n’est pas a son niveau habituel a partir de 2500m. Une petite pensée pour les caravaniers de la route de la soie qui passaient par la, et qui devaient eux aussi bien galerer, et pour les habitants qui vivent la toute l’annee. Et encore, la météo fut plutôt clémente pour moi (juste quelques gouttes chaque fin de journée, mais du beau temps en moyenne), je n’ose imaginer ce que ça donne l’hiver.

Une réflexion au sujet de « Montagnes kirgizes »

Laisser un commentaire