Xining, prefecture du Qinghai

Arrivé à Vientiane (capitale du Laos) mardi après midi, j’ai enfin accès a une connexion internet digne de ce nom. Je reprends le récit la ou je l’ai laisse il y a plus d’un mois maintenant, a Xining, en Chine, au moment de renouveler mon visa chinois. Je vais essayer de vous donner un aperçu des différentes parties de la Chine que j’ai parcourues dans la prochaine série de posts.

Xining est la préfecture du Qinghai. Petite ville de 2 millions d’habitants, elle abrite 3 communautes différentes. Un tiers de chinois han (ethnie principale en Chine), un tiers de tibétains, et un tiers de musulmans. Et ils ne peuvent pas de piffrer, ils vivent chacun dans leurs quartiers en prenant bien soin de se mélanger le moins possible.

C’était pour moi la première « grosse » ville chinoise que je voyais, et après 3 semaines de désert, ça a fait du bien. Acheter des nouveaux bermudas de vélo, pouvoir acheter une bière, une glace, avoir du choix dans la nourriture et pas uniquement des pâtes, tous ces petits plaisirs qu’il est agréable de retrouver.

Je suis resté presque une semaine a Xining, attendant que les employés du bureau des visas finissent leur formation puis s’occupe de m’accorder un mois de plus en
Chine. Mais qu’est ce qu’on peut bien  faire pendant une semaine a Xining ?

Je suis allé voir le plus gros temple bouddhiste du coin, le Taer Si, qui était également ma premiere visite de temple, mais je fus très décu. Situé à une trentaine de km du centre ville, c’est un temple qui remonte au 15eme ou au 16eme siecle, j’ai oublie. Mais en arrivant, horreur, il s’agit maintenant d’un disneyland a touristes. Qui veut faire une balade en Cheval ? Qui veut acheter mon artisanat tibétain fabrique dans un pays a bas coût ? Boissons fraîches, … bref, absolument plus rien d’authentique, même si des moines vivent encore dans le monastère. Bref, c’était un peu comme une visite du Mont Saint Michel, certes il reste quelques moines pour pouvoir dire que l’endroit est toujours en activité, mais en fait il s’agit d’un gros parc a touristes. Tout ce que je déteste.

 

Francois


Francesco et moi, prêts a repartir

 

A l’auberge de jeunesse de Xining sont arrivés juste après moi et coup sur coup 2 cyclistes que j’avais déjà eu l’occasion de croiser au Kirghizstan, Fransceco l’italien et Francois le français. Tous les 2 sont dans la même situation que moi, ils doivent renouveler leur visa chinois après quasiment un mois de désert (Francesco est passé par le nord du désert, et Francois par le sud, mais 3 jours derrière moi). Nous avons donc consacré ces quelques jours ensemble a comparer nos expériences et routes passes, les routes que nous envisagions pour la suite, du repos, quelques visites et sorties dans la ville mais tout doucement, et surtout, a enfin profiter de tout ce qu’offre la nourriture chinoise, a l’exception des nouilles chinoises.  Bref, une semaine a se péter le bide, petit rythme et camaraderie cycliste, c’était très sympa.

Exemple de sortie: Le temple qu’on aperçoit sur la colline de l’auberge de jeunesse et qui est tout illuminé la nuit. Au final la vue de la haut est sympa mais le temple ne vaut pas un clou.

Laisser un commentaire