Le pays du vélo n’est plus

Un dernier article sur la Chine avant de passer au Laos.

Et pour les nouvelles, après un mois au Vietnam, dont 10 jours a Hanoï avec les parents, je repasse au Laos demain. Direction Savannaketh pour passer Noël. Pour le nouvel an on verra si je descend plus au Sud ou si je reste la pour toutes les « vacances de fin d’année ». Desolé pour l’absence de post ces derniers temps, je vais essayer de rattraper un peu du retard d’ici la fin de l’année, voire d’être a jour pour passer en 2014 !

Il fut un temps ou la Chine était connue comme le pays du vélo. Le Lonely Planet 2013 y fait aussi référence. On imagine les sorties d’usine avec des milliers d’ouvriers sur leur monture a pédales … Mais ca, c’était au siècle dernier !

J’ai croisé bien plus de vélos au Vietnam, et peut etre meme au Laos, qu’en Chine. Le velo a maintenant été remplacé par … le scooter ! Electrique s’il vous plaît !

Dans toutes les villes que j’ai traversé, et pas uniquement les grosses villes dont je vous ai parlé ici, le scooter electrique est roi. A un point que je ne comprend pas pourquoi la Chine n’en vend pas également des millions dans le reste du monde. Ca ne fait pas de bruit, ca ne roule pas a des vitesses folles, ca utilise les pistes cyclables, bref, que du positif. Bon d’accord, il faut bien charger la bête, et ça c’est la centrale a charbon ou nucléaire qui s’en charge (hahaha, qui s’en charge …), et ce n’est que déplacer la pollution. Mais quel bonheur en ville ! 

Il est probable que l’espace routier et urbain chinois n’aurai pas survécu si la transition avait été entre le vélo et la voiture ou vers des scooters a moteur thermique. A la campagne, on trouve aussi ces engins silencieux (ou grinçants selon leur vétusté), et beaucoup de petites motos (100cm cubes) lorsque les distances entre les villages sont trop élevées pour être certain que la batterie tiendra l’aller/retour.

D’ailleurs, l’espace routier chinois a bien failli exploser au début des années 2000, quand la longueur des voitures neuves prenant la route chaque jour, mises bout a bout, dépassait la taille des routes mises en service dans le même temps. Depuis l’état a lancé des grands travaux  de réfection des routes, d’élargissement et de construction d’autoroutes a travers tout le pays. Le chantier est encore en cours et ne sera probablement jamais fini, mais globalement ca circule a peut près.

Bon, ca c’était sur des petites routes dans le Sud du pays, et il faut croire que les grands travaux ne sont pas encore arrivés jusque la.

Enfin, tout ça pour dire que les vendeurs de scooters en France passent à coté d’un marché sur lequel les fabriquants chinois et asiatiques sont deja matures.

 

2 réflexions au sujet de « Le pays du vélo n’est plus »

Laisser un commentaire