Vientiane

Je suis resté une petite semaine a Vientiane, le temps de visiter un peu, d’obtenir un visa pour la Thaïlande (on peut avoir un visa a la frontière, mais il est limité a 2 semaines. Avec celui la je peux rester 2 mois), et de profiter de mes hôtes (j’étais hébergé par le fils des voisins de mes parents, qui vit ici avec sa femme et leurs 2 enfants ).

Nous étions mi-novembre, qui correspond à la période du festival du That Luang, ou pendant près d’une semaine les moines et les bouddhistes viennent de tout le pays déposer des offrandes aux moines du temple. Logeant à proximité, ce fut l’occasion de se lever à 5h du matin pour aller voir les processions, faire des photos sympa, et aller se recoucher … 

 Une chose que j’ai trouvé pour le moins étonnante, c’est que le festival est une grosse fête populaire, avec restos en plein air, musique, etc (normal), mais aussi une grosse foire commerciale, avec vendeurs de voitures, démonstrateurs, etc … Comme si Renault vendait des voitures a la sortie des églises … bizarre, mais ça avait vraiment l’air d’être normal pour les locaux.

Une autre visite a Vientiane, le COPE center, un centre d’accueil, d’appareillage, de fundraising, … pour les victimes des mines au Laos. En plus d’un atelier de fabrication de fauteuils roulants, de protheses, de l’organisation d’évènements handisports, il y a un petit « musée » a visiter, qui permet d’en apprendre beaucoup sur l’histoire du pays, qui continue de miner son développement (pun intended).

Le Laos a le triste titre de pays le plus bombardé au monde. Ayant accueilli des bases secrètes de la CIA, et certaines régions ayant ete annexées par le Vietnam, le pays a ete bombardé de tous les cotés. Et comme statistiquement environ 30% des bombes n’explosaient pas, il reste encore plus de 10 engins non explosés par habitant un peu partout dans le pays. La troisième génération de démineurs (qui n’ont pas connu la guerre) est actuellement en formation, et s’ils continuent au même rythme que ces 40 dernieres années, on estime qu’il faudrait 1000ans pour débarrasser le pays des engins non exposés. Et forcement, ce sont les enfants, jouant autour des villages ou dans la foret, qui sont les premieres victimes.

Les bomblets, des centaines d’engins explosifs contenus dans une seule ogive

Ce contenu a été publié dans Laos par pol. Mettez-le en favori avec son permalien.

Une réflexion au sujet de « Vientiane »

  1. Je ne sais pas si les photos sont fidèles à l’allure du temple, mais il a vraiment l’air imposant avec ce style géométrique.

    Saloperies de sous-munitions, serions-nous si prompts à partir en guerre en ayant vécu dans un pays pourri par ça? Je me trompe peut etre, mais j’imagine les autochtones bien plus pacifistes que les occidentaux…

Laisser un commentaire