Malaisie

Apres être sorti de l’hôpital, j’ai roulé doucement vers le nord de la Malaisie.

Direction la frontière

 

Le douanier Thai insiste pour une photo a la frontière

 Une fois la frontière passée, le nord du pays n’a pas grand chose d’intéressant. Des champs a perte de vue, un seul truc amusant: les bâtiments a hirondelles. Je m’explique. Les nids d’hirondelles sont un délice pour les chinois, et se vendent donc le prix d’un bras (aucune idée du coût/prix réel, mais vu ce qu’ils mettent en place pour les récolter, ça doit être le prix d’un beau bras).

Ces bâtiments sont tout fermés, avec juste quelques micro ouvertures, et des hauts parleurs diffusent des cris d’hirondelles, j’imagine que ce sont les chants de la saison des amours. Autour et probablement a l’intérieur également, de l’eau croupie pour attirer les insectes. Du coup des centaines d’hirondelles volent autour de ces blocs de béton, et fond certainement leurs nids a l’intérieur, ou elles ne sont pas dérangées. Jusqu’à ce que le propriétaire du bâtiment vienne récolter les nids que les oiseaux ont patiemment construit.

Forcement, pour planter la tente, il faut trouver un endroit pas trop proche de ce genre de construction, sous peine de moustiques et de cris d’oiseaux sans arrêt. Donc, le nord de la Malaisie, pas super intéressant, jusqu’à mon arrivée sur l’île de Penang.

 

Une réflexion au sujet de « Malaisie »

Laisser un commentaire