Mon second couteau suisse

Numérique celui-ci.

Mon premier couteau suisse est en fait un Leatherman, mais le second qui me sert tous les jours est mon smartphone. Il n’est plus tout jeune, pour un smartphone (il a 2 ans et demi). Sous Android, il m’est fort pratique, et je voulais partager quelques astuces de voyage pour lesquelles il me sert.

Tout d’abord, il ne me sert pas de téléphone, ou quasiment pas. A l’intérieur, la carte SIM est celle de free a 2 euros par mois. Ca me permet de garder le même numéro de téléphone au retour. Et d’avoir la possibilité d’appeler en cas d’urgence (ca me couterai un bras, mais avoir cette possibilité est une bonne sécurité). Et de recevoir des SMS, gratuitement (notamment ceux que m’envoie Ariane, du ministère des affaires étrangères).

Du coup pas de 3G non plus, le téléphone est toujours en mode avion, pour économiser la batterie. En revanche, lorsqu’il y a du WIFI, je ne me prive pas !

Voila maintenant un aperçu des principales applications que j’utilise régulièrement. La plupart fonctionnent sans connexion (Osmand, XE Currency, GPS Essentials, ..)

Sur la haute marche du podium, l’application Osmand (Open Street Map Automated Navigation and Direction). Si vous trouvez Google Maps utile, vous aimerez Osmand. L’application permet de telecharger sur le téléphone les cartes des pays que je traverse (le monde entier est disponible). Et ensuite, plus besoin de connexion pour l’utiliser. Je peux activer le GPS pour savoir ou je suis, prévoir ma route pour les jours suivant, trouver une banque, un restaurant ou calculer un kilométrage. Le tout sans connexion, ni wifi ni 3G ni rien du tout, une fois la carte telechargee sur le téléphone. Cette appli m’a evité bien des tracas, et donné une foultitude d’infomation pratiques sur mon trajet. J’aurai pu faire sans, mais avec la vie est bien plus simple !

Prevoir 30Mo pour un pays comme la Malaysie, 300Mo pour un pays comme la Chine. Un plugin existe même pour avoir les dénivelés, mais la quantité de stockage nécessaire est trop importante pour que je l’utilise, voire meme pour que je telecharge les données (compter 2Go pour un pays comme la Malaysie, des dizaines pour un pays comme la Chine). J’ai deja telechargé les cartes de tous les pays que je compte traverser pour le reste du voyage jusqu’au Pérou.

 

Dans la catégorie GPS, j’utilise l’application GPS Essentials, qui me sert à sauvegarder les endroits ou je dors chaque soir. Les points sont enregistrés avec leurs coordonnées, et les horaires du soleil et de la lune a cet endroit la.

 

Bien pratique pour garder un oeil sur le blog quand il y a du wifi mais pas d’ordinateur dans les parges, ou poster un court message tapé avec une photo prise avec le téléphone, l’application WordPress.

 

Pour gérer les sous, et surtout le changement de monnaie et la conversion d’une monnaie a l’autre (j’ai toujours en tête le taux approximatif de la monnaie locale vers l’euro et le dollar, mais d’une monnaie locale a une autre c’est plus difficile), j’utilise XE Currency.

 

Les applications ne sont pas géniales, mais c’est plus simple qu’avec le navigateur sur le téléphone, j’utilise les applications WarmShowers et Couchsurfing pour essayer de trouver des hôtes.

 

Quand il y a du wifi, l’appli Google Translate est fort pratique !

 

Et aussi plein d’applis que j’utilisais également en France, ma banque, mes emails, skype, des journaux pour les infos, le réveil, …

Ces applis sont aussi sur iphone, sauf la première. Des pseudos équivalents existent mais n’arrivent pas a la cheville de Osmand. 

Et vous, avez vous des applis de voyage a me conseiller, même si la mémoire de mon téléphone est proche de la saturation ?

4 réflexions au sujet de « Mon second couteau suisse »

  1. Salut Pol, pour voyager de Valence à Lyon, chez es arents ou plus loin encore j’utilise blablablacar site de covoiturage. Heureux ? 🙂

  2. Article très intéressant si ce n’est cette dernière phrase faussement justifier. « Ces applis sont aussi sur iphone, sauf la première. Des pseudos équivalents existent mais n’arrivent pas a la cheville de Osmand.  »
    Sur Iphone il y a Forevermap2 de chez Skobbler tout à fait identique et bien moins chère qu’Osmand. ( j’ai les 2, ce ne sont pas des paroles de on m’a dit).
    Il faut rappeler Qu’Osmand est gratuit qu’a condition de ne pas dépasser les 10 cartes (pas pays) que par default elle vous bouffe déja une carte en téléchargeant la carte monde « sommaire » d’office et que la France comporte plusieurs cartes comme pour d’autres pays.
    Pour avoir les cartes en illimité il faut payer 6,99€ pour Osmand contre 2,69€ pour l’appli Iphone…

    • Petite precision, la limite des 10 cartes est « souple », dans le sens ou tu peux supprimer des cartes pour en ajouter des nouvelles autant de fois que tu veux, c’est le nombre de cartes installees qui est limite a 10, mais tu as raison, avec la France decoupee en plusieurs cartes (parce qu’elle est tres bien cartée), c’est contraignant. Pour ma part j’ai payé la version premium de Osmand pour soutenir le projet, car open source, basé sur des données libres (OSM).

  3. Salut Pol,

    it’s been a while i’m following your blog. A friend of my girlfriend told me about you because also me and my girlfriend will travel by bicycle around the world for some years. 😉 We will start this May.

    Donc, as regards the the app. I’ve an iphone so they might not have the same name, but I recomend you:

    – Gps Locator, it gives you the possibility to have coordinates, offline of course, and send them by sms or email. It can be usefull to comunicate your position even when you don’t have internet access.

    – Map Out, is more or less like Osmand, but it has the great advantage to show you also the landscape of terrain. Like in google maps with relief option, but of course offline.

    – Easy backup, an app that back up all the contacts in your mobile

    – Bike Repair, fully photo and guide to repair your bicycle.

    Wish you good luck 😉

    Marco

Laisser un commentaire