Petit contretemps

4jours après avoir quitté Koh Lanta, sur la route vers la frontière Malayse.

Reveil le mercredi matin, tout courbaturé. J’ai du dormir dans une mauvaise position, avec une racine dans le dos ou un truc comme ca. Et puis ma tête va exploser. Ca, plus la diarrhée qui a commencé hier soir, c’est pas la fête. 

En fin de matinée, rien n’a évolué, ces symptômes puent.

En début d’aprem, je rejoins tout doucement l’hôpital du coin pour vérifier si le palu ne se serait pas invité malgré les cachets.

« Ah, mon bon monsieur, il va falloir attendre encore quelques jours, si tôt après la déclaration des symptômes, on ne peut rien détecter dans le sang. Et puis c’est peut etre juste une intoxication alimentaire. Voila des medocs contre la diarrhée, contre la fièvre, et contre la déshydratation. Revenez vendredi. »

Bon, comme c’est pas la grande forme, et que je dois revenir la dans 2 jours, autant ne pas trop m’éloigner, je me trouve une petite foret d’heveas, plante ma tente et sors mon kindle en attendant. Je vous passe la couleur avec laquelle j’ai repeint la foret.

Vendredi matin, ca ne va pas vraiment mieux. Direction l’hôpital pour en savoir plus. Au triage, l’infirmière prend ma tension avec l’appareil électronique: Err7. On recommence: Err4. Elle sort l’appareil manuel, lit le résultat, et siffle un brancardier: « Lui, la, dans un fauteuil. Maintenant ! ». Quand les professionnels s’inquiètent, c’est que l’affaire est sérieuse. C’est donc en fauteuil roulant (pas le même modèle que celui sur lequel je voyage, il n’y a pas de pédales sur celui la) que j’arrive devant le médecin. « Bon, et bien on va vous faire une prise de sang ! ». 20min plus tard, le verdict tombe: C’est la dengue.

« On va vous garder quelques jours ». Au final ça sera 4 nuits. Perfusion dans le bras de la première a la dernière minute. Tension et température toutes les 2heures. Nourriture d’hôpital, juste dans la version thai. Prise de sang tous les matins.

Non, je ne suis pas en prison, juste a l'hopital

Non, je ne suis pas en prison, juste a l’hôpital

Le seul « point positif » est le fait que j’ai pu squatter une partie (seuls certains ports) du wifi de l’hôpital, sinon je serai probablement mort d’ennui avant que la dengue ne l’emporte. Enfin de toute façon j’ai surtout beaucoup dormi, ça m’a quand même bien cassé.

2h avant la sortie, la patate est deja en train de revenir

 Ce n’est qu’après un retour à la normale de la tension (au bout de 36h), et d’un retour de la température dans des valeurs saines (au bout de 3 jours) que le médecin a commencé a parler de rémission. « Si la température reste bonne, demain vous sortez. Vous resterez faible pendant encore une petite semaine, c’est normal, ne forcez pas. Et si ça reprend, consultez au plus vite. Idem si vous saignez ».

Me voila maintenant dehors, et c’est tout doucement que je roule vers la frontière malayse, pas question de prendre de risque.

Ce qui m’a le plus ennuyé, mis a part évidemment attraper une maladie potentiellement mortelle, c’est cette semaine de perdue. Comme j’ai déjà acheté mon billet d’avion au départ de Jakarta (cf article de demain), j’ai littéralement perdu une semaine de visite en Indonésie.

 

 

5 réflexions au sujet de « Petit contretemps »

  1. Bon désolé je la fais : « c’est dengue ! »
    Sinon ma coloc au brésil avait failli mourir de ça avec saignement et tout ça a pas l’air cool. J’espère que tu vas mieux que c’est juste un mauvais souvenir pour toi et la forêt que tu as repeinte…

  2. bon courage Paul, j’ai eu la dengue en Nouvelle Calédonie en 1978 et je me souviens bien des affreux maux de tête et des courbatures incroyables. En plus de tout ce que tu as décrit sur ton blog, tu vas peut-être aussi voir peler la peau de la paume de tes mains et de la plante des pieds….Surtout ne prends pas de risques et repose toi..en tout cas, je pense bien à toi Marife

  3. Ca t’as pas fait perdre ton super bronzage cette affaire !!Toutes les dingues ne sont pas mortelles, seulement celle hémorragique. Il existe 4 sortes de dingues donc tu peux encore l’attraper 3 fois.

Laisser un commentaire