Jakarta

A Jakarta, j´ai eu le plaisir d´etre hebergé par Mierza, couchsurfeur local. 

Mierza (au milieu) and friends

Mon age, consultant en finance islamique depuis peu, futur marié (et du coup plein de questions sur le « french love »), ce fut une belle rencontre. Tres content de m´avoir chez lui, après m´avoir presenté a ses amis, il m´a baladé et montré sa vie de jeune actif Jakartien de classe moyenne+.

Ca qui signifie beaucoup de temps en voiture dans les bouchons. Jakarta doit être la ville la plus encombrée que j´ai visitee depuis le départ de France. Une fréquentation élevée des nombreux malls (centres commerciaux) flambants neufs de la capitale, pour tout prétexte (resto, ciné, courses, spectacle/culture/détente/…). Quasiment toute sortie a Jakarta se déroule dans un mall, c´est impressiant. Et il y en a partout, gigantesques (bien plus grands que la PartDieu a Lyon par exemple), bondés, …

Il faut bien fournir une offre a cette nouvelle classe moyenne qui a soudain les moyens de profiter de la société de consommation.

La skyline du centre d´affaires

Dans un de ces malls, on a pu assister (gratuitement) a un spectacle de danse/musique/théâtre d´une autre région d´Indonesie (Padang). Pleins de couleurs, des percussions sur des  espèces de « vases » métalliques, des danses autour du Silat (art martial indonésien)..

 

On est aussi allé voir The Raid2 au cinéma, film d´action indonesien, évidemment en basaha non sous titré. Le premier opus avait eu un bon accueil international, et je l´avais vu quand il était sorti. Le second venant de sortir sur les toiles indonésiennes (et sur les affiches de tout Jakarta, ca changeait un peu des pubs pour le tabac et pour les candidats aux législatives), Mierza a tenu a m´y emmener quand il a su que j´avais vu le premier. Heureusement peu de dialogues et beaucoup d´action (a nouveau du silat), j´ai pu comprendre ce qui se passait assez facilement ..

Tres peu de visites touristiques, mais c´est pas forcement plus mal, je préfère voir la vie locale de l´interieur plutot qu´une representation figée et idéalisée pour les touristes. Juste un petit tour par le monument national, l´equivalent local de l´Arc de triomphe (mais en forme d´obelisque).

 

Du coup, une belle rencontre et un bon moment passé dans la capitale indonésienne, de laquelle j´ai decollé mardi 8 (veille des elections legislatives pour tout le pays) pour le troisième continent du voyage: l´Amerique du Sud, en commençant par Buenos Aires.

3 réflexions au sujet de « Jakarta »

  1. Salut Paul…

    Ca va? Ou es-tu, maintenant? Tu te rappele de moi, le nom est Myta. 🙂
    J’ai juste overt ton blog. Il y a bcp des experiences magnifiques.

    Bon voyage a toi!

    • Non, ce sont ses amis d’études. L’heureuse élue est toujours dans sa région natale (Bandung, tout au sud de Sumatra, plusieurs heures de route et 2h de ferry) où elle travaille (médecin) et passe des entretiens et concours pour trouver un travail à Jakarta

Laisser un commentaire