Trajet Bishkek-Osh

Résumé des épisodes précédents: Alors que je partais rejoindre le Sud du Kirghizstan, un minibus m’a frôlé de trop près, et m’a forcé a prendre une semaine de repos a Bishkek. Du coup me voila a la bourre pour rejoindre la frontière chinoise dans le temps imparti par la validité de mon visa chinois. Pas vraiment le choix, je dois faire une partie du voyage en voiture.

Le trajet de Bishkek a Osh, de la capitale a la 2eme ville du pays, passe par plusieurs cols et des routes qui ne permettent pas aux bus de passer. Ce sont donc des armadas de mini bus et de taxis collectifs qui font des allers/retours entre les 2 villes, environ 12h pour couvrir les 650km. Pour ma part, ça sera un taxi collectif, afin de pouvoir négocier une place pour mon vélo et mes bagages.

Le véhicule est un monospace 7 places (Honda Stepwgn), mes sacoches dans le coffre et le vélo sanglé sur le toit. On sera donc 10 dans la voiture, chauffeur compris, pour le trajet, de nuit. Autant dire que je n’ai pas super bien dormi. Les autres voyageurs dorment comme si de rien n’était, la tête balançant au gré des virages, je ne sais pas comment ils font. Et a l’aube, alors que je commence enfin a réussir a fermer les yeux, le chauffeur s’arrête auprès de la voiture d’un collègue, transfère nos bagages dans cette voiture, et nous voila avec un mouton dans le coffre pour les 2 dernieres heures du voyage. Super …

Arrivé a Osh en début de matinée, après une nuit quasi blanche, me voila reparti pour les 350km qui me séparent de la frontière, avec un peu de grimpette au programme.

Une réflexion au sujet de « Trajet Bishkek-Osh »

Laisser un commentaire