Le Nord Laos

Un petit article fourre-tout sur le nord du Laos …

Apres 2 mois passés en Chine ou, en dehors des auberges de jeunesses, j’étais généralement le seul étranger a des lieues a la ronde, le changement est net une fois au Laos.

A partir du premier village après la frontière, il y aura des touristes partout, tout le temps ou presque. Plus question de passer une demi journée sans croiser au moins quelques touristes. Des backpackers mais pas seulement. Des retraités, des tours operator, des occidentaux, des asiatiques, des latinos, des australiens, … ça fait bizarre, et ça n’est pas qu’agreable. Sans me permettre de critiquer (après tout, je suis moi aussi un touriste), voyager en bus (climatisé) d’un point recommandé par le routard (oui, il y a beaucoup de français) ou le Lonely Planet a un autre bon … ce n’est pas vraiment vraiment mon truc. Au final je prends bien plus de plaisir sur la route entre ces points touristiques, qu’a jouer des coudes pour visiter tel ou tel site.

Ce fut particulièrement le cas a Luang Prabang, ou un bâtiment sur 2 est une guesthouse, un resto, un bar ou un commerce destiné aux touristes. Heureusement Boris, arrivé un jour avant, a trouvé le petit hostel le moins cher de la ville, pas bondé, tenu par des jeunes super sympa (étudiants le jour et tenant l’hostel la nuit pour l’un). Ce sera l’occasion de discuter avec les backpackers pour préparer la suite de l’Asie du Sud Est. 

Avant d’arriver au Laos, en regardant la carte et les altitudes, je pensais en avoir presque fini avec la montagne, ce fut sans compter sur le nord du pays. Ce n’est pas parce que les sommets sont en dessous de 1500m que les cotes vont être courtes, peut nombreuses et faciles. Resultat, des paysages magnifiques, mais des litres de sueur laissés en cours de route sous le soleil et ses 30 degrés ..

 

Et comme je suis maintenant sous anti-palu, je ne bronze plus, je coup-de-soleille uniquement. J’avais le choix entre photosensible ou dépressif selon la sorte d’anti palu que je choisissais, j’ai pris photosensible, et j’essaie de mettre suffisamment de crème solaire …

A souligner que le Laos est surnommé le pays du sourire, et ce n’est pas pour rien. Tout au long de la route, les enfants courent pour venir faire coucou aux cyclistes, en criant « Sabaïdi, Sabaïdi » (je vous laisse deviner ce que ça veut dire).

Sabaïdi !!!

 

3 jours de route apres Luang Prabang, je fis une halte forcée a Vang Vien, qui marque la fin du relief vallonné. Anciennement tristement célèbre pour ses hordes de touristes pour l’opium, le gouvernement a fait un grand nettoyage il y a un an en fermant tous les restos avec « magic pizza » et autres sur les menus. Ne reste que plein de guesthouses et hostels, des restos, quelques bars, et le fameux tubbing (descendre la rivière sur une chambre a air de camion, des bars partout sur les bords de la rivière) que je n’ai pas pris le temps d’essayer. C’etait auparavant tellement un carnage que 2 pays avaient ouvert un consulat a Vang Vien uniquement pour rappatrier les corps de leurs ressortissants au pays, apres des over-doses, des noyades et des accidents de tubbing (bourré), plusieurs chaque mois … Bref, je n’ai pas vu comment c’etait avant, mais c’est probablement mieux maintenant.

De la, plus que 2 petites étapes et 150km pour arriver à Vientiane, la capitale …

Ce contenu a été publié dans Laos par pol. Mettez-le en favori avec son permalien.

5 réflexions au sujet de « Le Nord Laos »

  1. J4arrive un peu tard avec ma question mais je tente quand même. Faut avouer que sur le point de partir à notre tour, l’Anti palu nous fait fortement réfléchir. L’antidépression comme tu l’appel est à un prix exorbitant donc reste l’anti soleil qui est un comble en Asie. on te vois rouler en Tshirt pourtant c’est celui que tu semble avoir choisi.
    Comment fais tu?
    As tu laisser tomber comme beaucoup ce médoc pour ne plus rien prendre comme semblent faire beaucoup de voyageurs qui restent plus de 15 jours là bas ou continues tu à les prendre? Après tout les autochtones n’en prennent pas…

    • Je continue a les prendre, meme si j’avoue ne pas etre ponctuel a 100%, je dois plutot tourner autour des 50% de prises sur l’ensemble de mon sejour. Et l’anti palu ne protege pas contre la dengue, que j’ai eu la joie de gouter

  2. Ah et au fait, j’ai un peu trainé sur tes photos …
    Le gilet orange te va comme un gant !
    Sinon des news de la globosphère BD :
    Jibé (de Lyon je sais si tu te souviens) après « sans emploi tome 1 et 2 » a sorti une 3ème bédé au top : « Basse Def ». (pour basse définition) Album pixélisé où 2 loosers se retrouvent pris dans un jeu de Nes. L’album est en forme de cartouche de Nes. Bref, t’auras de la lecture à ton retour. S tu aimes toujours ça parce que bon c’est très loin des derniers livres que tu lis …
    A+ riri et joyeuses fêtes encore

  3. trop belles tes photos pol.
    Joyeux noel et bonnes fetes.
    Pour l’anti palu as tu fais le bon choix ? Y en avait pas avec dépression ET coups de soleil ? 😉

Laisser un commentaire