Arrivée sur Java

Apres ce trajet en bus et les réparations qui ont suivi, j’ai longé la cote pour rejoindre la pointe sud de Sumatra et m’approcher du ferry qui mène vers Java. Le lendemain matin, après avoir franchi les derniers kilomètres, me voila pret a changer d’île.

Ca commence par une arrêt et fouille d’une partie des sacoches (pourquoi seulement une partie ?) par une équipe de cow-boys la police anti drogues. Ayant réussi a me mettre de mauvaise humeur, le prix du billet me redonnera le sourire: 21.000 roupies, soit moins d’un euro et demi.

Dans le bateau, beaucoup de piétons, de scooters, et quelques camions et voitures.

Un peu plus de 2h de navigation tranquille (et une grosse vingtaine de km) plus tard, me voila sur l’île de Java, ou se trouve Jakarta, capitale de l’Indonésie. Et qui dit île principale, dit bouchons ! Mes 2 premiers jours sur l’île ont été marqués par des bouchons des le milieu de l’après midi. Ca double à droite et a gauche, ça bloque la file dans l’autre sens, du grand n’importe quoi, j’étais bien content de m’en extraire a vélo. Depuis je suis sur des toutes petites routes dans la campagne profonde et ça va mieux.

Avant de filer sur Jakarta j’ai voulu voir un peu comment était Java, mais la première journée fut décevante. Dimanche après midi, les locaux qui ont passé le week end sur la cote rentrent chez eux (d’où les bouchons), et la cote n’est qu’une enfilade d’établissements privés, hôtels et restaurants qui donnent sur la mer. Je me suis quand même offert un café sur un de ces « bungalows » après ma première nuit sur l’île, la vue est sympa mais j’ai déjà eu mieux.

Le cyber café d’aujourd’hui ne veut pas me laisser mettre en ligne les dernières photos, le billet de la journée d’anniversaire du voyage attendra donc demain !

Laisser un commentaire