Les vins argentins

Ca aurait ete dommage de ne pas visiter des vignes et caves et de quitter la province sans avoir gouté du vin argentin ! Ce fut fait, ou presque.

Ce fut pendant mon sejour a Tupungato que je suis allé faire un tour dans les vignes, et faire une degustation/visite chez Jean Bousquet, vigneron francais qui s’est installé la il y a une quinzaine d’annees. Selon la legende, il voulait faire du vin bio mais il pleuvait trop a Carcassone pour pouvoir se passer des fongicides (humidité => champignons), il a alors voyagé a travers le monde avant de tomber amoureux de la region. Il a alors acheté 200 hectares de terre nue, et a fondé sa nouvelle exploitation. 15 ans plus tard, il est multi millionnaire.

Les locaux, bien que plutot jaloux du succes, savent tres bien et disent eux meme a quoi il est du: les francais n’ont pas pris le rythme local, et sont au boulot le matin a 8h. Tandis qu’un argentin aurait plutot tendance a commencer vers 10h, arreter a 14 pour manger, puis la sieste, et reprendre apres 17h pour finir la journee, sans non plus travailler tard dans la nuit. Si ca s’explique pendant l’été quand les temperatures sont (tres) chaudes, garder ce rythme pendant l’hiver ne se justifie que par l’habitude. 

Du coup, du vin argentin fait par un vigneron francais, dans un cadre assez sympa, avec le soleil au rdv, la degustation ne fut pas mauvaise, loin de la !

J’ai aussi pu gouter de « vrais » vins argentins, mais pas en degustation/comparaison comme ce fut le cas chez Jean Bousquet.

Laisser un commentaire